CONCERT EXCEPTIONNEL

CONCERT EXCEPTIONNEL

Evènementiel

CANTOS DE GUERRA Y DE EXILIO

Vendredi 27 Septembre à 20H

Photo: Paul Senn, PFF, MBA Berne. Dép. GKS. © GKS, Berne.

Dans le cadre des commémorations des 80 ans de la Retirada, le Mémorial a réactivé son "Orchestre Éphémère" constitué de 30 chanteurs, musiciens et lecteurs, de 7 à 77 ans, amateurs et professionnels de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.

Cette année, c'est à Tomas Jimenez et à son groupe El Comunero que le Mémorial a confié l'orchestration d'une soirée exceptionnelle, en plein air, qui évoquera l'exil des républicains espagnols en chansons, musique et textes. Marc Ménager, auteur et réalisateur du film Boléro Paprika, réalisera pour le spectacle des séquences animées originales qui seront projetées.

Ce spectacle aura lieu en plein air au Mémorial, et verra la participation exceptionnelle de Geneviève Dreyfus-Armand, historienne spécialiste de la guerre d'Espagne et de l'exil républicain, membre du Conseil scientifique du Mémorial ainsi que du chanteur Cali, toujours engagé aux côtés du Mémorial pour faire connaître l'histoire de cette période.

Tomas Jimenez - El Comunero

El Comunero est un groupe musical, crée en 2008, spécialisé dans les chants révolutionnaires et anti-fascistes. A l'origine, ce groupe est un hommage à Manuel Jimenez, grand-père du chanteur-guitariste et fondateur du groupe, Thomas Jimenez.

"A travers lui, c'est à tous ces guerillos, combattants pour la liberté, que nous voulons rendre hommage et dont nous voulons perpétuer la mémoire. Ils sont le symbole extraordinaire d'hommes et de femmes levés pour une société plus juste, plus humaine et fraternelle. Beaucoup sont morts pour cet idéal, certains diront cette utopie mais est-ce utopiste que de vouloir vivre mieux et debout ? […] "

Geneviève Drefyus-Armand

Geneviève Dreyfus-Armand est une historienne française, ancienne directrice de la Bibliothèque de documentation internationale contemporaine et du Musée d'histoire contemporaine (Université de Paris-Nanterre et Hôtel national des Invalides). Spécialiste de la guerre d'Espagne et de l'exil républicain en France, elle a notamment publié : Les Camps sur la plage (Autrement, 1995) avec Emile Temime, puis L’exil des républicains espagnols en France : de la Guerre civile à la mort de Franco (Albin Michel, 1999), L’Espagne, passion française, 1936-1975. Guerres, exils et solidarités (Les Arènes, 2015), avec Odette Martinez-Maler et Septfonds, 1939-1944. Dans l’archipel des camps français (Le Revenant, 2019).

Cali

© Yann OrhanBruno Caliciuri est né le 28 juin 1968 à Perpignan. Fan de rock dès l'adolescence et de rugby, il laisse tomber en 1984, le sport afin de se consacrer totalement à la musique. Et on sait avec quelle flamboyance il occupe les principales scènes depuis. Il publie en 2016 Seuls les enfants savent aimer, son premier roman et en 2019, Cavale ça veut dire s'échapper. Bruno Caliciuri tient à ses origines et continue de vivre dans la région perpignanaise quand il n'est pas en tournée. Ses racines sont italiennes mais aussi espagnoles (catalanes), françaises, belges...Son grand-père, Giuseppe Caliciuri, italien de Calabre qui faisait partie des Brigades internationales, est venu combattre Franco et s'est marié avec Pilar à Barcelone, où est né le père de Cali prénommé Vincent. Cali est fier de cet engagement. Sur scène il s'en fait l'héritier et incite le public à s'engager pour défendre les droits fondamentaux, ceux des immigrés étrangers en France par exemple.

Depuis son ouverture, Cali est un ami fidèle, généreux et engagé aux côtés du Mémorial.

Gratuit, dans la limite des places disponibles
Réservation indispensable : 04 68 08 39 70 / info@memorialcamprivesaltes.fr