NUIT DU MÉMORIAL

NUIT DU MÉMORIAL

Evènementiel

Avec Jean-Pierre Lacan, administrateur à SOS Méditerranée et Mathilde Pette, maîtresse de conférences en sociologie à l'Université de Perpignan

Jeudi 17 octobre à 18h30

© Anthony Jean - SOS Méditerranée © Anthony Jean - SOS Méditerranée

Le Mémorial du Camp de Rivesaltes invite Jean-Pierre Lacan, administrateur de SOS Méditerranée, à l'occasion de sa prochaine "Nuit du Mémorial". Mathilde Pette, maîtresse de conférence en sociologie, interviendra à ses côtés.

Jean-Pierre Lacan est administrateur de SOS Méditerranée, ONG créée en mai 2015, qui œuvre pour la recherche et le sauvetage en haute mer. Il témoigne de l'exil en mer et des situations dont l'association est témoin quotidiennement : « Un jour, lors d'une opération avec l'Aquarius, les migrants présents dans l'embarcation ont commencé à mettre leur barque en face d'une grande vague pour se faire couler. Ils préféraient mourir plutôt que de retourner en Libye, mais on a quand même pu les secourir. La Libye, c'est l'immeuble en feu que l'on quitte. » (novembre 2018, Montpellier)

Mathilde Pette est maîtresse de conférences en sociologie à l'Université de Perpignan et vice-présidente de l'AFS (Association Française de Sociologie). Ses recherches s'ancrent en sociologie du militantisme, de l'engagement et du monde associatif et militant. Elles portent notamment sur les associations et les militants investis dans la cause des étrangers et des migrants.

Cette soirée est proposée dans le cadre de la programmation du Mémorial sur la question des déplacements forcés de population d'hier et d'aujourd'hui.

Tarif 5 / Gratuit -18 ans
Réservation indispensable : 04 68 08 39 70 / info@memorialcamprivesaltes.fr

Focus sur SOS Méditerranée

© Patrick Bar - SOS Méditerranée © Patrick Bart. SOS Méditerranée.SOS Méditerranée est une association civile de sauvetage en haute mer, créée en 2015 dans un élan de la société civile européenne, mobilisée face à l'urgence humanitaire en Méditerranée. Depuis 2014, près de 20 000 personnes ont péri en mer Méditerranée, d'après les données de l'Organisation Internationale des migrations, sans compter tous ceux et celles qui ont sombré sans témoin.

Projet franco-allemand d'abord s'agrandit vite avec l'arrivée d'une nouvelle association en Italie en 2016, puis d'une autre en Suisse en 2017. Alliant les compétences du monde maritime et de l'humanitaire, SOS Méditerranée poursuit sa mission en mer et à terre, avec trois objectifs :

  • Sauver des vies en mer
  • Assurer la protection des rescapés jusqu'à leur arrivée dans un port sûr
  • Témoigner

Le 21 juillet dernier, SOS Méditerranée et son partenaire médical Médecins sans frontières ont annoncé leur retour en mer à bord d'un nouveau navire, l'Ocean Viking suite à la fin de l'affrètement de l'Aquarius en décembre 2018.

« Nous ne pouvons accepter que des milliers de personnes meurent en mer sous nos yeux, aux portes de l'Europe, sans rien faire. Notre action de sauvetage en mer répond à un impératif moral et légal, alors qu'il est possible de sauver des vies. Il faut réunir des moyens et agir pour mettre fin à cette tragédie », ont déclaré les cofondateurs Klaus Vogel et Sophie Beau, lors de la création du mouvement européen SOS Méditerranée à Berlin, le 9 mai 2015.

Prochain rendez-vous

En partenariat avec SOS Méditerranée et le Parlement de la Mer de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, le Mémorial organise le 5 décembre prochain une soirée spéciale : 1939/2019 : 80 ans d'exil maritime.

L'historien Bruno Vargas et Sophie Beau, directrice générale de SOS Méditerranée, animeront deux conférences. Un salon de lecture, ainsi que la présentation d'une exposition sur le Sinaia - bateau parti de Sète pour le Mexique en 1939 avec 1599 réfugiés espagnols à son bord - complèteront la manifestation.