exposition temporaire "les migrants"

exposition temporaire "les migrants"

Exposition

Exposition photographique du travail mené par Mathieu PERNOT auprès de migrants afghans arrivés en France après un périple aussi long que dangereux.

sans titre, série des migrants, 2009

En 2009, Mathieu PERNOT commence un travail à la fois de prises de vues photographiques et de recueil de textes auprès de migrants afghans arrivés en France après un périple aussi long que dangereux.

La série de photographies intitulée les migrants montrent des corps emmitouflés dans des couvertures et dormant à même le sol. Ces images ont été réalisées très tôt le matin, dans le temps dont le photographe disposait entre le lever du jour et la présence de la police venue les réveiller.Il les a photographiés dans leur sommeil, caché par un tissu, un drap ou un sac de couchage les recouvrant.Invisibles, silencieux, anonymes, réduits à l'état de simple forme, les individus se reposent et semblent se cacher, comme s'ils voulaient s'isoler d'un monde qui ne veut plus les voir.

En 2012, l'auteur a rencontré Jawad et Mansour, tous les 2 afghans réfugiés à Paris. Il a confié à Jawad des cahiers d'écoliers pour qu'il y écrive le récit de son voyage de Kaboul à Paris. A chacune de ses rencontres, il lui donnait quelques pages de son histoire écrite en farci. Le récit d'une épopée moderne, l'histoire en négatif de notre mondialisation était incarnée. Mansour a quant à lui prêté les cahiers qu'il tuliisait pour ses cours de français. Des mots et des phrases de première nécessité étaient traduits de sa langue d'origine.

Ce travail de recueil de textes et d'images a été reconduit en 2016. Jawad et Mansour ont, depuis, tous les deux été régularisés. Ils travaillent et ont une vie de famille à Paris. Des collages représentent l'agenda professionnel 2016 de Jawad, salarié dans une association d'aide aux migrants. Des photographies montrent des bribes de vie des 4 dernières années de Mansour qui travaille désormais dans un grand restaurant parisien.