Lever du soleil

« Le réel c'est quand on se cogne » disait Lacan. C'est ce qu'a éprouvé Clara Claus lors de ces dix-huit mois de résidence artistique au Mémorial du camp de Rivesaltes.
Munie de papier et d'une craie de cire, captivée par les quelques fragments de murs des baraquements qui ont enfermés et abrités les indésirables de l'histoire, elle a arpenté les ruines du camp et y a fait des « frottages ». Elle inscrit ainsi sur son papier la trace de ces murs empreints d'histoire et de mémoire.


À l’occasion de cette performance au lever du soleil, Clara Claus investira ce terrain entre ruines et broussailles pour prélever le témoignage énigmatique de ces murs. La déambulation de l'artiste sera captée par l'Ensemble Flashback qui retransmettra sur le site du mémorial la vidéo de ce parcours, accompagnée d'une création sonore puisant ses sons directement sur le site et sur le corps en action.

Avec la participation de : Alexander Vert (création sonore), Thomas Pénanguer (artiste visuel), Lou Svahn (conseillère artistique) & Aurélien Richter (réalisateur vidéo).

 

 

Clara Claus

Frottage de nuit, papier court

Frottage

Clara Claus

Née en 1985, Clara Claus a grandi à Banyuls-sur-Mer et Perpignan. En 2004, elle étudie à l'école Duperré de Paris, puis elle part en 2006 à New York pour étudier les beaux-arts à la Cooper Union. Elle est aujourd'hui artiste plasticienne et, par le biais de diverses techniques telles que la peinture, le dessin ou la vidéo, elle explore et tente de revisiter son rapport hérité aux phénomènes intangibles comme l'invisible, la mémoire, l'évanescence, l'empreinte, la trace, et l'entre-deux des choses. C'est entre Paris et Banyuls-sur-Mer qu'elle travaille aujourd'hui.

Gratuit, suivi d'un petit déjeuner.

Réservation indispensable : billetterie@memorialcamprivesaltes.fr / 04 68 08 39 70