"La voix de Simone Weil nous parvient aujourd’hui comme celle d’un lanceur d’alerte incomprise par ses contemporains. La lecture que je vous propose est un montage effectué à partir de ses lettres, de ses cahiers et de ses articles, elle s’inspire du livre écrit par Geneviève Azam et Françoise Valon : Simone Weil ou l’expérience de la nécessité, dans lequel j’ai découvert la force visionnaire et la pertinence de ses analyses et de ses intuitions.

C’est cette « intelligence qui brûle » dont parlait Joë Bousquet que je souhaite vous faire parvenir, afin qu’elle éclaire l’époque d’où nous la lisons." Coraly Zahonero

Cette lecture est proposée dans le cadre de la Journée internationale de commémoration en mémoire des victimes de l’Holocauste.

CORALY ZAHONERO

Dès ses 15 ans, Coraly Zahonero entre au Conservatoire de Région de Montpellier, dirigé alors par Guy Vassal et fait ses débuts dans dans Roméo et Juliette. Le 1er janvier 2000, elle est est nommée 504e sociétaire de la Comédie-Française. En 2008, elle incarne Yerma de Federico García Lorca, dans une mise en scène de Vicente Pradal et collabore avec lui sur l’écriture et la mise en scène de Viento del Pueblo, spectacle musical autour de l’œuvre du poète Miguel Hernandez, présenté en février 2020 au Mémorial.

 

Coraly Zahonero

Simone Weil

« Dans l’ensemble, la situation où nous sommes est assez semblable à celle de voyageurs tout à fait ignorants qui se trouveraient dans une automobile lancée à grande vitesse et sans conducteur à travers un pays accidenté. Quand se produira la cassure après laquelle il pourra être question de produire quelque chose de nouveau ? » (Réflexions sur les causes de la liberté et de l’oppression sociale, 1934).